Focus sur une blogueuse : So Popo Sew

Partagez cet article

Réaliser des pièces uniques, les partager sur votre blog et inspirer les autres, l’association de la couture et des blogs est très populaire. Et parce que le nombre de blogueuses dans l’univers de la mode ne cesse d’augmenter, Fibre Mood vous en présentera une chaque mois. Ce mois-ci nous orientons nos spots sur Marie-Paule avec son blog coloré ‘So popo Sew’ qui vous donnera tout de suite envie de vous mettre à la couture.

Marie-Paule Gyselen

Pourquoi as-tu commencé ce blog/la couture ?

« En 2012, quand j’étais enceinte de ma fille, j’ai repris mon crochet et mes aiguilles à tricoter pour crocheter et tricoter des accessoires et des doudous. 

En stimulant ma créativité de cette façon, j’ai également eu envie d’apprendre autre chose. Je n’avais encore jamais utilisé une machine à coudre. Avec la motivation de réaliser des vêtements pour mon bébé, je me suis donc mise à la couture. Environ un an plus tard, j’ai lancé mon blog. Surtout pour garder une trace de mes créations, mais également pour inspirer les autres. »

Comment as-tu appris à coudre/les travaux manuels ?

« Dans mon cas, c’était réellement du bricolage. À l’aide de livres, magazines et vidéos sur YouTube, j’ai commencé à coudre. Les marches à suivre détaillées dans les patrons PDF des créateurs indépendants vous encouragent à expérimenter très rapidement. Au fur et à mesure, j’ai commencé à suivre des ateliers pour apprendre de nouvelles techniques. Et j’ai suivi une formation de modéliste de trois ans au CVO PIVA à Anvers. Tout bien considéré, j’ai surtout appris à coudre par essais et erreurs. »

D’où vient le nom de ton blog ?

« So Popo Sew - Popo vient de mon prénom, Marie-Paule. Depuis la naissance de ma première nièce (j’avais 13 ans), elle m’appelle « Tata Popo ». So Popo est inscrit sur mon label, cela veut dire « Typiquement Popo ». 

Et Sew - prononcé « sow » - a été ajouté pour le son ludique, et en référence à la couture, évidemment.

Où trouves-tu l’inspiration pour ton blog ?

« Partout ! Ma tête bourdonne d’inspiration. Je vois partout des choses sympas à essayer. Dans les magasins, dans la rue, à l’école, dans les magazines, sur Pinterest... Je suis également les grandes marques et je suis toujours impatiente de découvrir les nouvelles collections pour connaître la mode de la saison prochaine. Je fais aussi souvent du lèche-vitrines pour trouver de l’inspiration. Mais j’essaie toujours de personnaliser mes projets, par le choix du tissu ou en ajoutant certains détails, je ne copie jamais intégralement. »

Les réactions sur ton blog t’apportent-elles de la satisfaction ?

« C’est sûr ! Pas seulement par les réactions sur mon blog, mais aussi par tous les « J’aime » et réactions gentilles sur IG et dans les groupes FB sont je suis membre.

Quand les gens disent que mes créations les ont inspirés, ma mission est accomplie . »

Marie-Paule dochter

Que considères-tu comme ta plus belle création ?

« J’ai plusieurs créations dont je suis vraiment fière. J’ai réalisé la robe de mariée de ma sœur il y a deux ans, et les robes assorties pour les trois demoiselles d’honneur.

C’était évidemment une œuvre maîtresse. Je me suis basée sur le patron existant d’un bustier, que j’ai adapté pour réaliser la robe de ses rêves. »

« Les patrons que j’ai dessinés moi-même me donnent quand même le plus de satisfaction. En 2016 j’ai également réalisé une veste pour ma fille. Le patron a été dessiné entièrement sur mesure, avec certains jolis détails que j’avais vus sur plusieurs vestes existantes. »

Qu’aimerais-tu réaliser un jour ?

« Ma propre lingerie. Un soutien-gorge et un slip parfaitement ajustés. Et un maillot de bain pour la fille. Et un costume sur mesure pour homme. Ça en fait des défis ! »

Quelle est ta plus grande crainte pendant la couture ?

« En fait, je n’ai pas vraiment de crainte dans ce domaine. Quand j’étais encore moins expérimentée, une fermeture éclair ou des boutonnières le faisaient transpirer un peu, mais c’est devenu une habitude maintenant. Je relativise bien, ce ne sont que des vêtements, et chaque couture peut être décousue. La peur de couper un patron a également disparu il y a bien longtemps. Vous pouvez toujours transformer votre projet, même si vous avez fait une mauvaise découpe. Avec un peu de créativité, il y a une solution à tout ! »

Marie-Paule trouwjurk

Où travailles-tu ?

« Au dernier étage de notre maison se trouve une toute petite pièce qui avait été prévue comme seconde salle de bains/douche sur les plans. Elle est juste assez grande pour mon bureau avec ma machine à coudre et surjeteuse,

un placard avec des patrons/magazines et quelques fournitures. Dans ma chambre, j’ai une autre grande armoire pour ranger mes tissus. Comme toute couturière, j’ai beaucoup trop de tissus et de fournitures et trop peu de place pour tout ranger.

Mon atelier de couture est donc un peu chaotique. Mais quand je commence à ranger, je suis toujours distraite par les choses que je redécouvre. »

« Je n’ai pas beaucoup de temps, et je préfère l’utiliser pour coudre plutôt que pour ranger. Quoique là, ce serait vraiment nécessaire ! »

Quel blog t’inspire le plus ?

« Je trouve ma plus grande inspiration sur Noortjeprullemie. Elle est un peu moins active sur son blog ce dernier temps, mais elle a également un très beau compte Instagram.

Je me laisse volontiers inspirer par sa vision personnelle sur les patrons et tissus. J’ai souvent réalisé des créations basées sur l’un de ses vêtements. »

Quelles astuces aimerais-tu communiquer à des couturières débutantes ? 

« Commencez par une bonne machine à coudre, achetez-la chez un vrai vendeur de machines à coudre. Ils vendent également de bonnes machines d’occasion pour un prix abordable. Un bon matériel est le premier pas. Vous trouverez partout des ateliers pour débutantes pour accompagner vos premiers pas à la machine à coudre. »

« Et ensuite, entrainez-vous en entrainez-vous encore... Achetez des magazines avec une bonne marche à suivre, des patrons PDF avec des explications pas-à-pas, et vous verrez que vous apprendrez vite.

Si vous êtes bloquée, vous trouverez toujours quelqu’un dans une communauté qui vous aidera. La couture est souvent une activité solitaire, mais pas nécessairement isolée. Alors, communiquez ! »

(Maïte Declerck) 

Marie-Paule naaikamer

Partagez cet article

Chaque semaine le meilleur de Fibre Mood dans votre boîte mail ?